“Origines” par Agnès Rabotin

“Origines” par Agnès Rabotin

Bonjour à toi,

Après t’avoir raconté les projets que je prévois pour 2018, j’ai décidé aujourd’hui de te parler littérature. Tu n’es pas sans savoir que j’adore lire ! (Si tu l’ignorais il est encore temps d’aller faire un tour sur cette page). Et ça fait bien trop longtemps que je ne t’ai pas partagé un coup de coeur/bilan de lecture.

Je vais te parler d’Agnès Rabotin, correctrice de français, et surtout de son tryptique “Origines”. Dans cet article on parlera principalement du tome 1 “Le dernier Oracle” car je n’ai pas encore lu le tome 2 “La première pluie” (malheureusement) et je ne veux pas te spoiler sur la suite de l’histoire !

Origines - Agnès Rabotin

Résumé

A 29 ans, Johanne a une mémoire hors norme et un odorat d’une extrême sensibilité. Elle est enceinte de son premier enfant et tout serait parfait si Hadrien, le futur papa, n’était pas un jeune homme trop immature pour faire face à ses responsabilités. Hadrien est parti. C’est alors qu’entre dans la vie de Johanne un mystérieux personnage. Elle voit à travers son regard tandis qu’il la fait entrer dans une nouvelle réalité. Un voyage qui va lui permettre de comprendre les plus grands mystères de l’existence et plus encore, que rien dans sa vie à elle n’est le fruit du hasard. Son bébé semble être devenu l’enjeu d’une rivalité olympienne.

Résumé de la 4ème de couverture.

Mon avis

J’ai totalement dévoré le premier tome. La mythologie grecque n’est pas mon domaine de prédilection. Mes derniers souvenirs remontent au collège lorsque je faisais du latin et ce n’est pas dans ces cours là que l’on parlait beaucoup des Dieux grecs. En revanche, Agnès a réussi à me faire aimer à nouveau cette époque et j’ai appris beaucoup de choses sur la mythologie. A tel point que j’en venais à faire mes propres recherches au fur et à mesure de ma lecture. Et c’était un vrai plaisir d’en apprendre davantage. Je n’ai pas encore pris le temps de lire le second tome, mais j’ai vraiment hâte de m’y mettre. En dehors de la mémoire incroyable de Johanne je n’ai eu aucun mal à m’identifier à elle et je trouve que c’est ce qui m’a directement entraîné dans l’histoire. Les relations hommes/femmes sont parfaitement bien tissés et surtout la relation Apollon/Johanne qui est belle et authentique. Concernant Hadrien nous n’avons aucun mal à imaginer et comprendre sa détresse et pourquoi il est parti. Et enfin le personnage d’Eros est attachant et son rôle de “grand frère” protecteur envers Johanne est d’autant plus touchant. Je pense que tu peux en déduire qu’Agnès écrit magnifiquement bien et que les descriptions, autant des personnages que des lieux, sont tellement bien détaillés que cela renforce notre impression d’immersion dans l’histoire ! Agnès a par ailleurs bien voulu répondre à quelques questions que je lui ai posé, je te laisse lire ça plus bas.

Auteur

  1. Pourquoi avoir choisi la mythologie grecque dans ton œuvre ?

La mythologie grecque, j’ai dû tomber dedans quand j’étais petite. Je ne sais pas d’où ça me vient, mais ça m’a toujours fascinée. Mon premier souvenir remonte au collège, on nous a fait écouter des passages de l’Iliade et l’Odyssée. Je n’ai pas tout compris à l’époque, mais j’ai été marquée par l’histoire d’Achille et de Troie, d’Ulysse et Pénélope, et plus tard de ces dieux qui avaient des comportements très humains, finalement. L’histoire d’Éros et de Psyché m’a beaucoup touchée. Je savais que si j’écrivais, ce serait autour des mythes grecs.

  1. Comment se sont déroulées tes recherches ?

Des bases de connaissances et internet. À une époque, j’aurais dit des livres. Les livres ont forgé mes connaissances de base, et internet m’a permis de pousser plus loin les recherches, de faire des découvertes déconcertantes, par exemple j’ai appris qu’Éros avait un frère jumeau sur lequel on n’a pas beaucoup de littérature.

  1. Les liens que tu décris dans ton œuvre entre les dieux sont-ils vrais ou as-tu imaginé ces liens pour l’histoire ?

Tout ce qui concerne les dieux est tiré de mes recherches, il m’a fallu juste imaginer à partir de leur personnalité et de leur histoire ce qu’ils seraient devenus quelque 3 000 ans plus tard. On sait par exemple qu’Apollon et Hermès sont demi-frères par Zeus, et on sait que leurs relations ont assez mal démarré, comme je le décris dans le tome 2. C’était donc amusant d’imaginer les relations qu’ils pourraient avoir aujourd’hui… J’ai poussé le détail jusqu’à garder leurs attributs. Par exemple, Hermès était considéré entre autres comme le « prince des voleurs », je n’allais pas passer à côté de l’information !

Origines - Agnès Rabotin

  1. Est-ce que l’histoire des Dieux comme raconté dans ton livre est vraie ou as-tu été obliger d’en inventer une partie ?

Comme pour les liens, j’ai tenté de coller le plus possible à la « réalité mythologique », sachant que la tradition orale des mythes grecs a donné naissance à des variantes incompatibles. J’ai donc dû parfois faire des choix, parfois tenter de « marier » les variantes quand cela me paraissait nécessaire. Il n’y a finalement que peu d’éléments qui ont été détournés pour servir mon histoire.

  1. Comment t’es venu l’idée pour les personnages principaux de l’intrigue ?

Je suis partie sur une idée de base : une femme enceinte avec une mémoire hors du commun qui verrait de manière accidentelle au travers des yeux d’un dieux, et vice-versa. Un bébé qui aurait une importance capitale. Des dieux du panthéon grecs connus et appréciés de tous. Et un méchant, bien sûr, qui comme tous les méchants, a une histoire qui lui est propre…

  1. As-tu voyagé dans les différentes villes évoquées au cours de l’histoire ?

Dans le tome 1, oui ! C’est ce qui m’a permis de les décrire avec tant de passion. Sauf pour l’île mythique, bien sûr ^^. Pour le tome 2 et l’Italie, Google Map était mon ami…

  1. Combien de temps t’as pris l’écriture du Tome 1 ? Et du Tome 2 qui vient de sortir ?

J’ai mis trois ans pour le tome 1, qui fait 400 pages, et 4 ans pour le tome 2, qui en fait 618. Il y a bien sûr le travail de recherches et d’écriture, mais surtout une vie familiale et professionnelle bien remplie…

Origines - Agnès Rabotin

  1. Pourquoi avoir choisi l’auto-édition ?

Pour la liberté de faire ce que je veux de mon texte, de ma couverture, bref de mon livre. Au début, il y a 5 ans, j’ai démarché quelques grandes maisons. Puis j’ai découvert l’auto-édition et j’ai adoré le concept. Je vends assez peu, finalement, puisque je regroupe mes 5-6 dédicaces sur la fin d’année, mais tout ce qui est vendu l’est uniquement par mes efforts, mon contact avec les gens, et je garde tous les droits sur mon œuvre. Ce sont mes mots qui auront touché les gens, pas le travail du coach littéraire qui m’aura demandé de revoir mon texte. Pour moi, l’auto-édition est un vrai choix. Bien sûr, si je vendais suffisamment pour qu’une grande maison d’édition me fasse les yeux doux, je ne dirais pas non, car ils n’auraient aucun intérêt à me faire modifier mon texte !

  1. Est-ce difficile de concilier le métier de correctrice et celui d’auteur ?

Non, je dirais que c’est complémentaire. Quand on aime les mots, qu’on aime lire d’autres auteurs, on se nourrit toujours un peu, tout comme quand on regarde des films ou des séries…

  1. Comment se passe une journée type avec cette double casquette ?

J’ai même trois casquettes avec la vie familiale ! L’écriture commence quand s’arrête la semaine de folie, je ne peux donc me poser sur mes textes que le week-end et lors de mes rares vacances. Pour terminer le tome 2, je me suis isolée 4 jours à la campagne.

Origines - Agnès Rabotin

J’espère que cette petite entrevue t’as plu et si tu es intéressé par les ouvrages d’Agnès, je t’invite à la contacter pour passer commande 😉

A la semaine prochaine !

Justine.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

1 Commentaire

  1. Darques
    16/01/2018 / 06:51

    Belle interview !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *