Ouvrir une boutique en ligne : Behind the scene

Ouvrir une boutique en ligne : Behind the scene

Hello,

Après t’avoir un peu expliqué comment je gérais ma vie d’indépendante (ou freelance), je vais te parler aujourd’hui plus en détails de ce merveilleux projet : créer sa boutique en ligne. Parce que même si ça peut paraître anodin, c’est une sacré prise de tête ! Tant au niveau administratif pour être en règle, que dans les démarches web pour insérer la boutique au blog ! Alors voici en détails les démarches que j’ai du faire, le temps que cela m’a prit et surtout pourquoi je me suis lancée dans cette aventure.

Séparateur

Pourquoi es-tu devenue micro-entrepreneur ?

Depuis bientôt 10 ans je n’arrête pas de répéter à mon entourage : “un jour je serai mon propre patron”. C’était quelque chose qui me semblait normale, naturelle. Je ne voulais pas être dépendant d’un patron, d’une hiérarchie, je voulais pouvoir tout gérer par moi-même. Bon tu te doutes bien que sorti du bac ça s’est pas vraiment passé comme ça … Je suis partie à l’université, et pour gagner un peu d’argent et m’occuper l’été, j’ai travaillé comme hôtesse de caisse, puis j’ai travaillé pour l’université lorsque je suis partie en cours par correspondance et enfin après mes études j’ai fais des petits boulots. Je travaille encore actuellement à mi-temps, mais surtout parce que j’ai une maison et que financièrement je ne pouvais pas me lancer en indépendante sans une sécurité derrière, mais c’est du temporaire (en tout cas je fais tout pour que ça le soit). Et donc, de toutes ces expériences, certaines ont été positives mais dans l’ensemble je n’ai pas supporté les directives. Ça peut paraître prétentieux mais voilà, je n’aime pas les chefs ^^ Je faisais le boulot pour lequel j’étais payée, mais je n’avais qu’une envie, dire merde et m’en aller. Mais la vie n’est jamais aussi facile. Toujours est-il qu’aujourd’hui je me rapproche un peu plus de ce rêve d’indépendance et je suis surexcitée à cette idée de gérer mon business toute seule comme une grande !

Je suis par ailleurs extrêmement reconnaissante envers ma famille qui a cru en moi dès le début, qui me soutient comme jamais et qui est derrière moi dès que j’ai un pépin ! Plus spécialement un grand MERCI à mes parents sans qui, clairement, je n’en serai pas là aujourd’hui. Et merci à ma soeur, ma première cliente qui me fait confiance et me soutien dans toutes les étapes de ma vie !

Séparateur

Quelles sont les démarches administratives que tu as du faire ?

Bon là on attaque la partie “pas cool” autant te prévenir tout de suite ! Et surtout, ce que je vais t’expliquer là est propre à ma situation. Donc même si certains points sont généraux, n’oublie pas de te renseigner de ton côté sur ton cas particulier car chaque projet est unique et nécessite d’être traité de manière très précise 😉

J’ai démarré par faire des recherches sur tous les statuts existants (micro entrepreneur, société, etc.) et finalement ce qui collait le mieux avec mon projet dans l’immédiat, c’était le statut de micro entreprise. L’avantage étant que tu paies tes charges en fonction de ton Chiffre d’Affaires et que surtout si ça fonctionne pas et bien tu fermes ton entreprise et basta ! En soi, il n’y a pas de frais, tu ne paies rien pour ce statut et tu n’as pas besoin d’avoir un fond d’argent pour ouvrir (même si clairement c’est un sacré avantage d’en avoir un). Le seul point payant et là c’est particulier à ma situation, c’est le Stage de Préparation à l’Installation que tu passes à la Chambre des Métiers de ta région est dont le prix varie selon les régions ! Pour ma part il m’a coûté 192Euros, ça fait mal au c… Mais en tant qu’artisan (puisque c’est comme ça que je suis reconnue) il est obligatoire (sauf certaines conditions mais ça faut voir avec ta Chambre des Métiers). J’ai eu la chance de pouvoir passer ce stage à distance, car étant à ce moment là encore salariée à temps pleins, je ne pouvais pas libérer une semaine dans mon agenda aussi facilement. J’ai alors préparé ce stage chez moi ou au boulot, à mon rythme et après validation je suis allée à la Chambre des Métiers récupérer mon attestation de stage pour la joindre à mon dossier. Une fois le dossier finaliser, je l’ai déposé directement à la Chambre des Métiers et ça a été très vite puisque la semaine suivante j’étais immatriculée.

ATTENTION : Avant que tout se passe merveilleusement bien, j’ai quand même galère 2 mois à cause de bidouillage informatique qui ont fait que mon dossier a été perdu, puis supprimé, avant de se rendre compte que j’avais demandé cette suppression pensant m’être trompé de statut. Bref, c’est un bordel monstre et si ton dossier a UN seul petit soucis, tu peux être sûre que t’auras à tout recommencer pour gagner du temps ! Mais du coup, si tu gères bien les démarches administratives, il est inutile (de mon point de vue) de payer les 99Euros que la Chambre des Métiers demande pour t’assister à la constitution de ton dossier puisque même avec ce petit désagrément je n’ai eu aucun soucis à réunir les pièces justificatives nécessaires 😉

Une fois mon dossier entièrement validée j’ai pu m’inscrire un peu partout comme l’entreprise Métro, officialiser mon compte PayPal Pro, demander la carte La Poste Pro pour les envoies, et les autres entreprises réservées aux professionnels (ça fait bizarre d’ailleurs et honnêtement je réalise toujours pas que je suis désormais une “professionnelle”). J’ai également déclaré mon SIRET sur ce blog, avec les Mentions Légales et les CGV nécessaires pour être en toute légalité. Et punaise, les CGV et les Mentions Légales je crois que c’est le PIRE que j’ai eu à faire pour la boutique, c’est une prise de tête pas possible ! J’y ai passé des jours à tout bien rédiger, à me renseigner à droite, à gauche pour être dans les règles, etc. Une horreur ^^

Séparateur

Quels outils as-tu utilisé pour créer ta boutique en ligne ?

Au niveau des outils mon blog est hébergé par OVH et j’utilise WordPress pour la publication et tout ce qui se rattache à l’apparence du site. En ce qui concerne la boutique, j’ai fais énormément de recherches et ce qui revenait le plus souvent était Woocommerce. Je me suis donc renseigné sur cette plateforme, j’ai regardé beaucoup de tutoriaux pour l’apprivoiser et après des mois à bosser dessus j’ai finalement réussi à l’insérer au blog. Evidement rien de tout ça n’était visible, je bossais dans l’ombre vois-tu ^^ Mais lorsque l’INSEE m’a envoyé mon numéro de SIRET et tous les identifiants nécessaires pour justifier mon activité, j’ai décidé de mettre le blog en “maintenance” pour pouvoir justement tester Woocommerce avec ma boutique et m’assuré que c’était opérationnel.

Ça a été une nouvelle prise de tête puisque là il fallait vraiment que je teste de A à Z l’outil pour être sûre (au maximum en tout cas) qu’il n’y aurait pas de soucis et que les personnes intéressées par mes produits pourraient acheter en toute sécurité et sans prise de tête. Encore une fois, je me suis prise la tête pendant des jours pour tout paramétrer, pour savoir quel moyen de paiement j’allais mettre en place, créer les fiches produits, installer le menu sur la barre de navigation du blog, etc.

Très sincèrement, j’étais pas loin de m’arracher les cheveux, mais encore une fois, j’aime tellement ce que je fais qu’au final ça ne m’a pas tant dérangé que ça ! Quand je sentais que je n’arrivais plus à rien, je faisais une pause, je m’aérais l’esprit et généralement quelques heures après ou le lendemain, la solution m’apparaissait tout simplement. Et même si ça a été beaucoup de travail, c’est aussi très gratifiant d’y arriver !

Séparateur

Quels sont tes projets sur le court, moyen et long terme ?

 Question un peu difficile mais sur le court terme : être 100% indépendante d’ici la fin de l’année. Sur le moyen terme : développer de plus en plus de gammes de produits pour agrandir encore plus ma boutique. Et le GROS projet sur le long terme : avoir une boutique physique pour y vendre mes créations (et pourquoi pas aussi partager cette boutique avec d’autres créateurs ?!)

Ce sont ces projets (plus ou moins important, sur le court ou long terme) qui me motive et qui me permettent de garder en tête ce en quoi je crois et ce pour quoi je travaille tous les jours !

Sur ce long roman t’expliquant le pourquoi du comment, je te dis à bientôt pour un nouvel article et en attendant prends bien soin de toi !

Je t’embrasse,

Justine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *